Principales légendes autour du loup

Lycanthropie

La lycanthropie est née dans l’Antiquité grecque. Selon la légende, un roi aurait offert la chair d’un bébé à Zeus. En colère, le dieu aurait transformé le roi en loup. Il devait vivre ainsi, sans jamais manger de chair humaine. Au bout de 9 ans, le roi aurait reprit une apparence humaine.
Les loups-garous étaient souvent des hommes malades, ou souffrant d’hystérie et de convulsions. Pendant la pleine lune, ils se croyaient possédés. Certains étaient atteints de « folie louvière » (lycanthropie) et se nourrissaient de cadavres de femmes et d’enfants.

Sorcellerie

Un enfant allaité par une louve est signalé en 1293 à Vieux-Brisach, tout comme Rémus et Romulus dans la mythologie romaine. Cette louve aurait en fait été une prostituée travaillant dans un lupanar (maison close). Mais pendant les guerres de religions, la louve était le symbole des prostituées. C’est pourquoi les femmes au comportement sexuel déviant étaient appelées « louve » et accusées de sorcellerie.

Le Petit Chaperon Rouge

En Alsace, les contes du Petit Chaperon Rouge étaient connus. Les jeunes filles étaient averties avant de « voir le loup », c’est-à-dire avant de perdre leur virginité.

Autour du Monde

Dans la mythologie asiatique, tous les rois Mongols étaient des descendants de loups.
Les Indiens d’Amérique ont toujours respecté le loup, et il le vénéraient comme un dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.